Dans le parc national des Cévennes (2016)

Vous pouvez consulter l’article de 2015 en cliquant sur ce lien


À la recherche du gypaète barbu (27/07)

De retour dans les Cévennes pour les vacances, je suis parti vers les falaises qui se dressent en face du camping (La cascade). Comme il y a 2 ans, je suis à la recherche des gypaètes barbus qui font partie du projet de réintroduction de la LPO. Je suis parti à 7h30 et une heure plus tard, j’étais à mon poste. J’ai attendu, un bon moment. Un circaète Jean-le-Blanc m’a survolé pendant quelques secondes. Heureusement qu’il était là, je n’ai pas vu le moindre vautour. Je suis resté assis sur les cailloux jusqu’à 10h pour ne rien voir de plus… Il y avait tout de même quelques fleurs en contrebas et de nombreux insectes en activité.

Au chaos de Nîmes-le-Vieux (27/07)

En milieu d’après-midi, je suis allé au chaos de Nîmes-le-Vieux et plus précisément en direction d’un point d’eau. De nombreuses fleurs poussent à côté du chemin de randonnée, un régal pour les insectes pollinisateurs. Sur les lavandes sauvages, ce sont des dizaines de papillons qui butinent. Le point d’eau est habité et visité par des odonates, des rapaces, des passereaux et des lépidoptères. J’ai pu voir et photographier un grand corbeau, il vit en colonie non loin de là. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le grand corbeau est un oiseau raréfié en France.

Grand corbeau
Traquet motteux

Au lac des Pises (28/07)

Excursion d’une journée, au sud du Mont-Aigoual et au-dessus du Vigan, et autour du lac des Pises. Il est ainsi placé au cœur des vallées cévenoles à 1 300 mètres d’altitude. Les points d’eau étant peu nombreux, ils sont surpeuplés par les touristes. Ce lac est à part, pourtant artificiel, il reste « sauvage » et attire de nombreux animaux. Autour de celui-ci se dressent de petites collines herbeuses, où chassent un couple de faucons crécerelle. Amphibiens, reptiles, insectes aquatiques, insectes pollinisateurs, passereaux et rapaces, ce lieu est riche en biodiversité.

Toujours à la recherche du gypaète barbu (29/07)

Aujourd’hui, je retente une observation du gypaète barbu ! Motivé, je pars à 8h, du côté du Cayla (non loin du camping La cascade). Je ne connaissais pas les chemins donc j’ai coupé à travers champs… L’ascension était pénible, j’ai mis 1h pour parcourir 1km ! Une fois là-haut (en contrebas des rochers) j’ai cherché un endroit pour me mettre à l’affût. Une fois posté, j’ai aperçu 3 vautours fauves posés sur un rocher. J’ai quitté mon poste et grimpé pour m’approcher au plus près (mais pas trop, pour ne pas les déranger). Ils se sont montrés coopératifs.

Je suis redescendu pour me mettre à l’affût. Quelques minutes plus tard, j’entends un souffle imposant. Il s’agissait du battement des ailes d’un gypaète barbu qui passait au-dessus de moi. Ce gypaète, c’était Cayla (du même nom que le rocher). Elle fait partie du projet de réintroduction de la LPO. Elle est restée quelques minutes au-dessus de moi et a fini par suivre un vautour fauve. Une heure plus tard, j’avais une trentaine de vautours fauves au-dessus de ma tête, ce qui était impressionnant ! Le plus difficile était de choisir lequel j’allais prendre en photo.

Gypaète barbu – immature

Au chaos de Nîmes-le-Vieux (29/07)

Excursion nocturne, je me suis assis sur une mini-chaise de camping au bord d’un point d’eau dans le chaos de Nîmes-le-Vieux. Le camouflage n’est pas très au point, mais j’arrive à observer quelques animaux. Avant que le soleil ne se couche, une pie-grièche écorcheur virevoltait autour du point d’eau. Les seuls amphibiens que j’ai pu voir étaient pour la plupart sous forme larvaire ou immature.

Au Nord des Cévennes (30/07)

Monochamus galloprovincialis

Au chaos de Nîmes-le-Vieux (31/07)

Balade dans le Chaos. Il fait nuageux et le vent est présent ! Il était donc difficile de prendre de belles photos (surtout à cause du vent fort). Je m’en sors tout de même avec 5 clichés.

À Jontanels (01/08)

Balade sur un chemin de Jontanels. Le vent est présent en début de matinée, et se calme en fin de celle-ci. L’occasion pour les lézards et les serpents de se montrer. Au menu, lézard des murailles et couleuvre verte-et-jaune avec quelques insectes sur leurs fleurs…

Bourdon des champs
Couleuvre vert-et-jaune

Au Puech Pounchut (03/08)

Excursion au puech Pounchut qui débute avec un magnifique Circaète-Jean-le-Blanc. Peu farouche, une fois posé, il m’a laissé m’approcher. Ensuite, ce sont une poignée d’insectes qui ont rythmé la promenade.

Circaète Jean-le-Blanc

Sur le chemin du Cayla (06/08)

Quelques oiseaux en face du camping la Cascade, sur le chemin du Cayla. Au nombre de deux, un tarier pâtre et une buse variable, sans oublier la l’orthétrum brun.

À Jontanels (11/08)

Petite balade sur le chemin de Jontanels. Journée nuageuse et venteuse, la chaleur est là et les reptiles aussi. De nombreux lézards des murailles étaient sur les pierres au soleil et les lézards verts (moins nombreux) se réchauffaient entre les broussailles. Malgré le vent, les papillons sont présents !

Lézard des murailles

Au balcon du vertige (13/08)

De retour, un an et un jour après ma première venue au balcon du vertige. On est arrivé à 9h20 sur les lieux. Les vautours ont commencé à nous survoler à partir de 10h30. Une quarantaine volait au loin, juste au-dessus de la maison des vautours. Une autre quarantaine est passée devant nos objectifs en presque 2h. Des fois trop proches de nous pour rentrer dans le cadre !

Consultez l’article de 2018 en cliquant sur ce lien


La galerie

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.