Une année en Ille-et-Vilaine (2017)

Vous pouvez consulter l’article de 2016 en cliquant sur ce lien


Un peu de soleil à Combourg (24/02)

Petite excursion en début d’après midi. Les photos sont destinées à des panneaux pédagogiques qui seront disposés sur le site. Il s’agit d’un petit étang avec 2 mares. Peu de bestioles ont croisé notre route. Heureusement que le lézard vivipare est sortie en fin de parcours !

Balade en milieu d’après-midi (11/03)

Le ciel s’est couvert. Il faisait tout de même suffisamment chaud pour une balade autour de l’étang de Boulet. De nombreuses grenouilles étaient au rendez-vous. On pouvait également voir quelques pontes dans les mares et les zones peu profondes de l’étang. Peu d’oiseaux étaient présents en raison du nombre de randonneurs, coureurs, cyclistes, chien, qui occupaient ce lieu.

Balade à l’étang de Boulet (26/03)

Balade en milieu d’après-midi, en famille, à l’étang de Boulet. Peu de grenouilles étaient présentes dans les mares. Quelques passereaux volaient de branches en branches, dans les cerisiers sauvages, trop rapides et farouches… Nous avons croisé 2 lézards vivipares, un mâle et une femelle, sortant de la même touffe d’hydrophyte sèche. Il s’agissait probablement d’un couple. Le peu de soleil se faisait ressentir par la faible activité des sauriens, qui n’ont pas échappé à une séance photo. Une petite grenouille est venue nous faire un coucou entre deux rafales.

Sortie BECO et excursion dans les landes de Tanouarn (27/03)

Lors d’une sortie organisée par l’unité d’enseignement BECO (biologie et bases de l’écologie ; licence de biologie ; université de Rennes 1), j’ai pu prendre quelques photos. Le lézard vivipare et la fauvette noire étaient au rendez-vous. En fin de journée, je me rendu dans les landes de Tanouarn à Québriac.

Libellules et reptiles à la chambre au loup (31/05)

Excursion à la chambre au loup cet après-midi. Le ciel étang partiellement dégagé, c’était l’occasion idéale pour y aller. La balade a commencé avec la venue d’une libellule déprimée, posée sur une branche, loin du point d’eau. Un gomphe l’a suivi, puis nous sommes arrivés au petit étang. Des dizaines de libellules et autres odonates volaient au-dessus des berges. Sur le chemin du plus grand point d’eau, des lézards verts sont sortis profiter du soleil. En fin de balade, j’ai pu observer et photographier pour la première fois des vipères péliades. Pas facile de ne pas les effrayer, le moindre mouvement et elles ont peur… Ce fut une observation riche en émotion !

À la chambre aux Loups et à Québriac (01/08)

Excursion à la chambre aux Loups. J’étais à la recherche de vipères, je n’en ai vu aucune… Ce n’est pas très grave, j’ai rapidement trouvé des animaux à photographier. Ainsi, des lézards, libellules et papillons ont croisés mon chemin.

De retour à Québriac, je décide de faire le tour des étangs. Le ciel était de plus en plus nuageux. J’ai commencé par me rendre à l’étang des noës, les sympétrums étaient là, mais rien de plus intéressant… Je suis ensuite allé dans les landes de Launay. Toujours à la recherche de lézards et de vipères. Aucun reptile n’a montré le bout de son nez. Quelques insectes profitaient néanmoins des derniers rayons de soleil. J’ai terminé ma journée autour d’un étang privé, où les odonates étaient au rendez-vous.

Bécherel, insectes et lézards (09/08)

Excursion à Bécherel. Entre deux nuages, le soleil se montrait. Les insectes et les lézards en profitaient pour sortir de leur cachette.

Marais de Sougéal (27/08)

Excursion dans les marais de Sougéal. Le soleil était bien présent et la sécheresse a laissé des traces dans les marais. Si bien, que des mares et des ruisseaux se sont asséchés. Les points d’eau se raréfiant, la faune se concentre. Les grenouilles et les sympétrums ont envahis les mares et les cours d’eau. Il y avait peu d’oiseaux.

Oiseaux et odonates à l’île Besnard (19/10)

Un ciel nuageux, une petite pluie et un peu de vent. Les huîtriers pies étaient aux rendez-vous ! Ils se nourrissaient sur la plage, tandis que les sympétrums volaient par dizaines au-dessus des ronces de l’île. D’ailleurs, l’île Besnard n’est plus une île, elle est maintenant rattachée aux terres par une langue de sable appelée tombolo constitué par les dunes des Chevrets. C’est un espace naturel protégé, on y trouve des orchidées, toute la faune liée à la présence de dunes et des oiseaux.

Portrait d’une jeune vipère péliade au couché du soleil (20/10)

En rentrant, il faisait très beau. Je décide alors de sortir avec l’appareil photo pour essayer de photographier les derniers reptiles de l’année. Je ne vais pas bien loin. En effet, derrière la maison, se trouve un mur en pierre, une vieille grange et des palettes… L’endroit est aussi colonisé par de nombreuses graminées. C’est alors que j’aperçois sur une palette, une jeune vipère péliade. Elle m’a vite identifié et s’est réfugiée dans un coin. J’ai pu m’approcher au plus près pour lui tirer le portrait.

À la cale de Mordreuc (19/11)

Un phoque gris dans la Rance ? Non deux ?! Aujourd’hui, accompagné de mon père, nous étions bien à la recherche de phoque commun ou veau marin sur la Rance. Une femelle, appelée L9 a été relâchée dans la Rance au niveau de la cale de Mordreuc (ayant perdu sa mère elle a été élevée dans un zoo non loin de là). Depuis, L9 n’a pas quitté l’endroit et est depuis peu accompagnée par un jeune mâle, appelé Brice. Le temps était gris, il ne faisait pas froid, mais pas de phoque en vue. Cependant, les oiseaux étaient au rendez-vous : grand cormorans, aigrettes garzettes, mésanges bleues, mouettes rieuses…

Vous pouvez consulter l’article de 2018 en cliquant sur ce lien


La galerie

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.