Passion amphibiens bretons (2019)

L’année 2019 commence avec un hiver doux en Bretagne. Si doux, que dès le mois de janvier, il est possible d’observer des amphibiens ! Les températures nocturnes sont au dessus des 5°C et les excursions sont souvent accompagnées par de la pluie. Les meilleures conditions pour l’observation d’urodèles et d’anoures.

Vous pouvez consulter l’article de 2018 en cliquant sur ce lien

À Québriac (12/01)

Ce soir, les conditions sont parfaite ! Le crachat breton fait son apparition à la tombé de la nuit. C’était une sortie à la base, « juste pour voir » si les amphibiens commencent à sortir. Je décide de m’aventurer dans le jardin d’un voisin (que je ne remercierai jamais assez). Ce jardin est le paradis des passionnés d’urodèles ! À peine ai-je fait quelques pas, que je tombe sur un triton alpestre en phase terrestre. La position était originale, on ne voyait que sa tête et le bon de sa queue.

Triton alpestre
Triton alpestre

D’autres tritons ont croisé mon chemin, toujours des tritons alpestre de petite taille (6 au total)…

En revenant sur mes pas, sur le bord de la terrasse, j’ai aperçu un gros mâle avec jolis motifs. On peut voir qu’il commence à arborer sa parure nuptiale. Il ne lui reste qu’à parcourir les 100 mètres qui le sépare de la lagune.

Il me reste la deuxième partie du jardin à explorer. À ma grande surprise il y avait énormément de tritons marbrés (je n’en avais jamais vu autant au même endroit), certains sortaient des grilles d’aération du sous-sol de la maison. J’ai pu en dénombrer 13, de taille et d’âges différents. Pour une première fois j’ai pu voir 2 mâles en phase terrestre.

Ce qui fait plaisir c’est que je n’en avais jamais vu autant à cet endroit ! Une très belle soirée pour un herpétologue.

Triton marbré

Janvier dans la forêt de Saint-Aubin-du-Cormier

La forêt de Saint-Aubin-du-Cormier est une forêt en diversité d’amphibiens. On y rencontre les espèces suivantes :

  • Triton palmé,
  • Triton marbré
  • Triton alpestre
  • Salamandre tachetée
  • Grenouille rousse
  • Grenouille agile
  • Grenouille verte (Pelophylax sp.).
  • Crapaud (Bufo sp.)

Première sortie (19/01)

Première sortie accompagné de l’année. Je suis parti avec 2 amis et ma cousine à la recherche de salamandres dans un premier temps. Après quelques minutes de marche, nous observons nos premiers urodèles.

La surprise était au moment de partir. Une grenouille rousse sur la route. C’est ma première observation de cette espèce en Bretagne. Certainement une grosse femelle. Après cette observation, motivés, nous sommes allé à un endroit prometteur, où nous avons vu grenouilles rousses et agiles, ainsi que des salamandres tachetées.

Grenouille rousse
Grenouille rousse

Deuxième sortie (26/01)

Cette fois j’étais accompagné par ma cousine. L’objectif était l’observation de grenouilles rousses. Nous avons vite aperçus nos premiers anoures. 3 grenouilles rousses dans des flaques d’eau. Peu après ce sont des écrevisses que nous avons surpris à sortir au moi de janvier. Ensuite, ce fut un couple de grenouilles rousses, en amplexus. Elles ont été très coopératives !

Grenouilles rousses – amplexus

Sur le chemin du retour, nous avons photographié un triton palmé et une dernière salamandre.

Triton palmé
Salamandre tachetée
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Très belles photos de Rana temporaria (Grenouille rousse pour les incultes). L’appareil photos fait bien le job ! Non sérieusement chapeau, c’est un site très valorisant et rapide à lire. On ne s’ennuie pas en le lisant. C’est dynamique et les photos amateurs ne le sont maintenant plus, elles sont semi-pro. Bonne continuation pour la suite, je vous encourage fortement Monsieur. Petit plus : Instagram est à exploiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.